Loading...

MagiqueMarquantMes testsMovies

Mon premier festival de Cannes

Il y a des évènements dans la vie lorsqu’on a la possibilité de les vivre qu’il faut savoir saisir.
Ce fut le cas du festival de Cannes auquel j’ai eu la chance de participer pour la première fois cette année.

festival-cannes-2014
La personne sans qui cela n’aurait pas eu lieu est une copine MelleBonPlan qui porte bien son nom car elle nous a déniché un super grand appartement face à la mer à même pas 2km à pied du palais des festival gratuitement.

Une fois l’hébergement trouvé ce qui est une des choses les plus couteuses et difficile à trouver pendant le festival, elle m’a conseillé quelques mois avant de demander une accréditation cinéphile accessible plus ou moins à tous.
Plus de 4000 personnes dont beaucoup de cannois et d’autres doivent expliquer leur motivation afin d’obtenir leur fameux pass cinéphiles.
D’autres accréditations sont proposées sous différentes couleurs, la mieux est la bleue (Presse) car elle vous assure de rentrer à beaucoup de séances contrairement à celle que j’ai obtenu.

Si vous voulez plus d’infos sur mon accréditation c’est par là.
Même si l’accréditation cinéphiles m’a permise de découvrir gratuitement beaucoup de films (8), elle ne m’a pas permis la plupart du temps de voir les films que j’aurai souhaité comme The Disappearance of Eleanor Rigby entre autres.
Grosse frustration de ce côté car j’étais venue surtout pour voir des films sur les relations homme/femme et en parler sur www.lesbridgets.com, or la plupart de ceux que j’ai pu voir ne m’ont pas vraiment inspiré.

A défaut de pouvoir rentrer à toutes les séances souhaitées, j’ai grâce à mon blog pu obtenir des invitations vraiment sympa entre autres :

– au Silencio club un bar/restaurant classe très privé qui méritera un article à lui tout seul (merci au cognac Remy Martin pour cette soirée exceptionnelle),

cocktail-silencio-cannes
– la soirée d’anniversaire des 35 ans @Metropolitan_fr à la villa Magnum où nous avons pu nous déhancher sur des célèbres musiques de films

soiree-metropolitan-villa-magnum
– sans parler de la Boulangerie Bleue avec leurs cocktails à base de vodka Grey Goose

boulangerie-bleue-cannes
– et du monde parallèle qu’est le VIP Room (pour d’autres raisons ce dernier établissement méritera lui aussi un billet).

Nous passerons l’organisation de l’entrée du très demandé bateau Schweppes pour lequel j’ai porté un bracelet VIP pendant 6 jours alors que je n’y suis jamais monté.

Le Festival de Cannes ça vaut le détour au moins une fois dans sa vie pour :

– entendre les applaudissements à chaque affichage de la palme dans le générique avant les films,
– les rencontres impromptues et faciles avec des réalisateurs, comédiens, producteurs et ça commence même dans le train,
– voir des hommes à longueur de journée en noeud pap’ (ils me manquent déjà),
– atterrir par hasard à une séance parce que l’autre était complète et découvrir un chouette documentaire comme ce fut le cas avec « Life Itself » sur la vie du journaliste critique cinéma Roger Ebert


– voir des films sous titrés en même temps en anglais et en français (Quand le film est ennuyant ça permet de bosser son anglais)
– travailler encore son anglais parce qu’on croise énormément de nationalités
– profiter du soleil de French Riviera même si il parait que nous avons bien été chanceux niveau climat contrairement aux années précédentes

plages-cannes-france

Le Festival de Cannes, c’est extrêmement fatiguant si on veut le vivre pleinement mais c’était vraiment chouette à vivre. Je reviendrai sûrement mais avec une autre accréditation si possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *