10 choses à savoir avant un voyage (roadtrip) en Italie (Toscane)

Comme je l’ai fait pour Londres, l’Australie ou encore l’Inde : Voici les 10 choses que j’ai découverte en faisant mon voyage en Italie pendant une semaine, le tour de la Toscane en voiture.

1. Navette aéroport Florence -> centre ville

Avant de louer la voiture, on a passé une nuit à Florence.
Quand vous arrivez à l’aéroport de Florence, il y a une navette pour vous emmener au centre ville. J’avais lu ici que l’aller/retour était à 10€ mais le chauffeur le vend à 12€ et le site de la compagnie est illisible même en anglais mélangé avec de l’italien.
Comptez donc 12€ l’aller/retour que je vous conseille d’acheter de suite auprès du chauffeur.

2. Les tickets des bus de ville

Conseil de la réceptionniste de l’hôtel : Vous trouverez des tickets de bus dans un tabacchi (bureau de tabac) à 1€20 contre 2€ dans le bus. L’écart n’est pas aussi important à Paris.

3. Centre ville interdit aux voitures des non-résidents

On l’avait lu sur les forums avant de partir et heureusement !
Tous les centres villes sont limités aux voitures des résidants.
Les amendes cumulées peuvent être très élevées quand vous rentrez de vacances. Ci dessus en photo qui illustre le billet un exemple de panneau qui stipule que vous n’avez pas le droit de rouler dans la zone qui suit.

4. Musées fermés avant le 1er avril

Comme beaucoup d’endroits touristiques partout dans le monde, certains musées sont fermés avant le 1er avril.
Ce fut le cas de la maison natale du peintre Modigliani à Livourne. Un peu déçue sur ce coup à 3 jours près, on aurait pu la voir.

5. Attentions aux étoiles (astérisques) sur les menus

Les étoiles à côté des noms de plats veulent dire que les plats sont surgelés. Souvent l’inverse en France, quand on a l’étoile cela veut dire que c’est fait maison. (Mieux vaut lire les légendes)

6. Ils n’apportent pas l’addition à table

Sûrement pas une chose réservée à l’Italie certains restaurants le font aussi en France mais en Italie on ne vous apporte jamais l’addition à table. Il faut aller la payer au comptoir.

7. L’addition plus salée que prévue

Chaque restaurant est libre ou non d’ajouter une taxe au couvert. Le tarif est fixé par le restaurant lui même et peut aller de 1€ à 4€ par personne.
Appelez « pane e coperto » « coperto_cover » Pain et le couvert littéralement en français ne soyez pas surpris si vous le voyez sur votre addition.
Chose que je n’avais pas remarqué/vu pendant mon séjour à Milan et les bons restaurants que j’ai pu tester.

8. Difficile de trouver des supermarchés

On en a bien trouver un gros pas loin de Pise mais sinon c’était des tous petits supermarchés. Après quelques recherches sur internet, on a compris pourquoi, c’est normal.
Les petits maraichers et les marchés locaux ont encore de beaux jours devant eux en Italie et c’est tant mieux ! Ce n’est pas dans la culture d’avoir de gros centres commerciaux.

9. Ne pas boire l’eau du robinet

On nous avait prévenu avant de partir qu’il n’y avait pas de carafe d’eau ou rarement dans les restaurants et que si on voulait de l’eau il fallait la payer.
En moyenne, comptez 2€ un litre d’eau minérale souvent dans une bouteille en verre et 1€ la petite bouteille ce qui reste raisonnable.

10. La conduite

Difficile de faire un vrai tour de la Toscane sans véhicule et donc de découvrir la conduite des italiens. Ils roulent vite et même sur les petites routes de campagnes malgré les nombreux avertissements de radar.
Ils se fichent de la bande blanche et double souvent n’importe quand même à l’entrée des virages. Je vous l’accorde cela peut arriver dans certaines régions de France.
Mais peu importe où vous conduisez restez concentrés et ça devrait bien se passer (à part en Inde 😉 ).

Bon voyage !

Si vous voyez d’autres choses à ajouter n’hésitez pas à les mentionner en commentaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *