Loading...

Manger

Mes découvertes culinaires en Tunisie: pain Khobz tabouna, la Chorba, l’agneau à la gargoulette…

Il m’est presque impossible de visiter un pays sans essayer de découvrir leurs spécialités culinaires comme ce fut le cas au Québec ou encore à New-York.
(Enfin j’essaie dans la mesure du possible en précisant que je ne suis jamais allée en Angleterre.)
Le voyage en Tunisie a été l’occasion de découvrir que dans les pays du Magreb il n’y a pas que le couscous et les patisseries orientales.
D’ailleurs je dois constater curieusement que j’ai passé plus d’une semaine en Tunisie sans manger un seul couscous !

Je crois que ce qui va me manquer le plus c’est leur pain blanc tunisien visiblement appelé Khobz tabouna c’est une tuerie accompagné de confiture. Il le propose même parfois à tremper dans de l’huile d’olive et du miel comme ici à Matmata.


Si vous connaissez une adresse qui en fait du très bon à Paris. Je suis preneuse car déjà en manque.

Ensuite, le thé à la menthe après chaque repas.

Une coutume mais surtout une vraie gourmandise. Il est délicieux, liquoreux, chaud comme il faut. Et je suis certaine de ne jamais pouvoir refaire le même à la maison. Surtout que lorsqu’il y a le soleil en moins, il n’a pas la même saveur.

Les Bricks tunisiennes

source image

Comme pour le thé je ne sais pas si leurs compositions est spécifique au pays mais elles sont tout simplement parfaites.
Certes on ne compte pas les calories, elles sont fries dans l’huile mais c’est justement ce qui leur donne leur goût si bon.
Je crois que je vais essayer d’en refaire à la maison. Elles sont composées entre autres d’oeuf, fromage fondu, pommes de terre en purée, oignons, persil, viande ou thon. Un régal.

J’ai mangé ma première datte en Tunisie.

Après le petit déjeuner dans la sublime palmeraie de Tozeur, et les crêpes arrosées de sirop de dattes (d’ailleurs j’ai craqué j’en ai ramené une bouteille).


Suivi de la visite du musée qui nous a bien vanté et expliqué les vertues des dattes, je ne pouvais pas ne pas en savourer au moins une en Tunisie.
Evidemment, maintenant j’aime les dattes.

Comme la plupart des plats tunisiens, leurs soupes sont gourmandes et épaisses.

Elles sont appelées Chorba.

Il en existe plusieurs variantes moi j’ai adoré celle à la tomate.
De ce que j’ai retenu et lu, il y aurait: de l’ail, de la menthe sèche, de la viande, un peu d’harissa et même des pois chiches.

Source image

Bref à goûter absolument.

Des patisseries orientales ils en ont beaucoup mais je crois que celles qui m’auront le plus marquées sont les cornes de Gazelle à Tatouine, leur ville d’origine.
Après avoir parcouru laborieusement des kilomètres pour rejoindre la fameuse ville Tatouine (cette ville porte définitivement bien son expression) nous avons visité le souk local qui n’a pas grand chose de touristique.
Le premier arrêt fut dans une patisserie qui a pour spécialité les cornes de gazelles. Après les avoir vu faire, nous les avons savourées encore tièdes à peine sorties du miel.

Un gourmandise inoubliable.

L’agneau à la gargoulette

Appelé Allouch fél kolla dans le dialecte tunisien, il est cuit dans une jarre après avoir été mariné dans une sauce dont seuls les tunisiens ont la recette.
Sa spécificité au delà du fait qu’il cuit 4heures dans un trou de braises et charbon, c’est qu’une fois cuit pour le sortir de la jarre il faut brisé le pot. Je me souviendrai de celui que j’ai brisé à Tozeur au très beau et romantique restaurant du Parc Chakwak.

Pour les amateurs de poissons, certaines villes proches de la mer comme sur l’ile de Djerba vous en proposent moults variétés comme par exemple ce plat dans un restaurant à Sousse tout près du port el Kantaoui . Pas fan des animaux de la mer, personnellement j’ai passé mon tour.

Sans parler des petites entrées souvent avec du thon, de l’harissa, et des poivrons/piments écrasés.

ou encore des fruits comme les grenades que j’ai mangé fraîches comme ça sans accompagnement pour la première fois

Vous l’aurez compris ce n’est pas non plus en Tunisie qu’il faut aller pour faire attention à sa ligne. Et j’en suis maintenant persuadée c’est dans leur pays d’origine que les plats dévoilent leur meilleure saveur.

Encore merci à l’office du tourisme de Tunisie pour nous avoir guidé vers les bonnes adresses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *