Loading...

ModeMovies

The Bling Ring: une histoire vraie hallucinante qui mérite un peu plus d’explications

Quand je suis allée voir le film, je ne connaissais de The Bling Ring uniquement la réalisatrice Sofia Coppola.
Puis en allant à la projection, j’ai découvert que le film était basé sur l’histoire vraie d’ados américains ayant cambriolé des dizaines de résidences appartenant à des peoples comme celles de Lindsay Lohan ou encore et surtout Paris Hilton.
Sofia Coppola a eu l’idée de faire ce film en lisant l’article très complet d’une journaliste Nancy Jo Sales dans le Vanity Fair.

Jusqu’ici bonne idée surtout quand tout comme moi on a vaguement ou pas du tout entendu parler de cette affaire.
Mais voilà le film, à part quelques plans sympathiques, n’a rien d’intéressant.

 

Il n’apporte pas de réflexions au contraire je pense que ce film va malheureusement donner de sales idées aux ados qui le regarderont.

Le film est intéressant pour se rendre compte de la simplicité du groupe à s’introduire dans les maisons et aide peut-être à comprendre comment ils ont pu réussir si facilement.
Il est hallucinant que pendant tout ce temps ils ne soient jamais tombés sur une seule alarme ou même des chiens de garde au fur et à mesure qu’ils enchaînaient les braquages.

Paris Hilton laissait les clés de sa « maison » sous le paillasson et la porte ouverte. Ils la cambrioleront plus de 5 fois.

Sofia Coppola revendique son choix de laisser le spectateur juger de lui même mais sachant le publique majoritaire qui risque de voir The Bling Ring il aurait été important d’être un peu plus explicite quand à l’analyse du phénomène pas très réjouissant de notre société.
Ce que visiblement traite très bien la journaliste Nancy Jo Sales dans son nouveau livre qu’elle sort pour l’occasion. Malheureusement, il est disponible uniquement en anglais pour le moment.

Apparemment, Nancy Jo Sales s’interroge dans son livre sur l’obsession de la célébrité et ce sentiment qu’ont beaucoup d’ados américains que tout leur est dû.
Elle offre des pistes d’explications, démontre à quel point il est difficile d’être jeune aux États Unis par les temps qui courent, et dépeint l’influence négative, pour ne pas dire désastreuse, qu’ont les starlettes sur les jeunes femmes.
Elle s’intéresse aux Kardashian (en ce qui concerne la France on pourrait ajouter à la liste Nabilla), et aux phénomènes des peoples conçus par la tv realité. Nancy s’étonne de ce problème très américain et de tous ces gens «célèbres pour rien».

En résumé, il doit être intéressant de surtout lire le livre de Nancy Jo Sales, The Bling Ring: How a Gang of Fame-Obsessed Teens Ripped Off Hollywood and Shocked the World parce qu’avec le film on reste sur sa faim. On peut imaginer comme le film doit accentuer la célébrité des ados en questions et à quel point il peut surtout donner envie à d’autres d’avoir leur film en faisant toujours pire.

The Bling Ring le 12 juin 2013 au cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *