Loading...

États-Unis

Ma semaine à New York : j’ai pleuré quand l’avion du retour a décollé

Après 2 semaines au Québec l’an passé, mon deuxième voyage de l’autre coté de l’Atlantique a été New York en février.
Déjà 4 mois, et je ne suis pas sûre d’avoir encore réalisé. On m’avait prévenu, je m’en doutais, je savais que cela allait être magique mais pas à ce point là.
Une semaine seulement parce que l’hébergement coûte cher et aussi parce que parfois il faut retourner travailler. Mais une semaine exploitée à 200% et pourtant je n’ai pas eu le temps de tout faire.

Plusieurs semaines à préparer un planning de fou, des choses à ne pas manquer, mais aussi les adresses pièges de touristes à éviter.

Petit aperçu des choses que j’ai pu faire en une semaine à New York par ordre de préférence.

La messe gospel à Harlem

Interdit de filmer, prendre en photo (lieu de culte oblige) je n’ai que des souvenirs dans ma tête que je n’oublierai jamais.
Les touristes installés dans les gradins au dernier rang, et en dessous de nous, toute une communauté de croyants qui chantent dieux, qui pleurent dieux et qui prient véritablement.

Des gens qui se tiennent et frappent dans leurs mains, qui se prennent dans les bras, qui vous prennent dans leurs bras. Un moment de bonheur, de rare partage avec des inconnus comme j’ai pu en vivre dans ma vie.
Si il y a bien une chose que je referai quand je reviendrai à New York c’est une vraie messe gospel.

Le pont de Brooklyn

Premier soir à New York, on prend le métro on demande notre route à un new yorkais qui ne comprend pas trop qu’on prenne juste le métro pour voir un pont.
Puis nous y voilà, le spectacle est magique nous sommes dans un décor de film américain.  Une grosse demi-heure à traverser ce pont avec vue sur Manhattan mais surtout à se poser sans trop réaliser que je suis dans ce décor tellement croisé dans les magazines, au cinéma, ou encore dans les cadres de décorations ikéa. Les photos parlent d’elles-même.

C’etait tellement superbe qu’il a fallu revenir le voir de jour

Je pourrais y rester des heures même si le vent souffle bien. Couvrez vous bien surtout en hiver.

Times Square

Ayant pris une petite chambre au motel Carter à deux rues de la célèbre place, Times Square a fait partie de mon quotidien pendant toute la semaine à New York.

Cette place vit 24h sur 24. Les commerces ne ferment presque jamais.
Les touristes s’y promènent sans cesse, et surtout tous ces écrans qui vous entourent, vous rappellent à quel point vous n’êtes qu’un simple objet de consommation.

Le match de Basket au Madison Square Garden

On me l’avait dit tu ne peux pas aller à New York sans voir le Madison Square Garden, cette semaine là dans mon budget un match de basket universitaire.

Je retiendrai au delà de la salle mythique le show à l’américaine, avec pour début de match l’hymne américain chanté par sûrement l’une des plus belles voix du lycée, puis une présentation des deux équipes digne d’une émission en première partie de soirée sur TF1.
Pour ensuite à chaque entracte des spectacles de dresseurs de chiens parce que les spectacteurs en veulent pour leur argent.

La comédie musicale sur Broadway

Faute de place mais aussi d’indécision parce que la place était quand même à plus de 200$, je n’ai malheureusement pas pu voir Le Roi Lion à l’affiche depuis 1997 !
C’est donc Marry Poppins qui a été l’élue pour 84$.

Le professionnalisme et surtout le talent de ses artistes peu importe l’âge qu’ils ont, sont totalement bluffants sans parler des décors, des mises en scènes, pour ceux qui en doutent encore, les américains ont le goût et le sens du spectacle !

Le shake shack : un des meilleurs cheeseburger de New York.

Une file d’attente depuis dehors qui peut faire peur mais qui se fait assez rapidement. Peu de place pour s’asseoir aux heures de repas.
Ce cheeseburger est mignon dans son emballage papier, les frites ondulées sont rigolotes, et il faut l’avouer il est bon.

La nourriture à New York comme pour le Québec mérite un billet à elle toute seule: à lire ici.

L’immeuble de Carrie Bradshaw

Une balade improvisée à se perdre dans le quartier de West Village et l’application Bons plans à New York de mon iphone m’indique que je ne suis pas loin de l’immeuble tellement regardé dans les 6 saisons de Sex And The City.

Loin des circuits touristiques, j’atterris seule devant les marches où Carrie à fumer tellement de cigarettes, mais surtout été déposée maintes fois par Mister Big.

Le musée Guggenheim

Un des Musées d’Art contemporain étudié aux Beaux Arts, rien que pour l’élément architectural il mérite d’aller y faire un tour. Sa particularité: un seul circuit. On oublie les salles d’expositions comme par exemple au centre Pompidou.

Le téléphérique : le Roosevelt Island Tramway

Assez peu connu, il est un vrai mode de transport en commun pour rejoindre Roosevelt Island depuis Manhattan, compris dans le forfait de la carte de métro. Il permet de passer au dessus de l’East River à max 76 mètres de haut sur une distance de 4km200.
Pour la petite parenthèse l’appareil a été remplacé en 2010 par le constructeur français Sigma.

Central Park et ses écureuils

Il est grand, il est célèbre, un gigantesque espace de calme et de verdure au milieu d’une des villes les plus mouvementées du monde. Il y a autant d’écureuils et de coureurs que de pigeons à Paris.

Là le footing est un rituel, une communion, c’est bien de courir dans Central Park. On croise même des joggers pieds nus, on appelle ça des « barefoot runners » au début j’ai cru que j’avais mal vu mais non…

FAO Schwarz New-York

Un magasin de jouets qui une fois de plus fait le spectacle, tout est prévu pour que les enfants y restent des heures et qu’il aient envie de tout acheter. C’est assez impressionnant.
Le babyfoot avec des Barbies en tailles réelles !


Les nurses qui font figuration toute la journée pour vendre des poupées.


La grande pomme est encore mieux que ce que j’imaginais. Il y a là bas quelques chose d’indescriptible. J’ai des souvenirs plein la tête. Beaucoup de choses que je n’ai pas pu faire pendant cette semaine bien remplie.

A bientôt New York…

6 comments
  1. Eydna

    Ton article est tres beau et tout donne envie d’aller a’ New York.
    J’imagine que tu as du vivre des choses magnifiques !
    Merci pour avoir partage’ ton experience 🙂
    J’ai souvent ce sentiment de me prendre une « claque » dans la gueule a’ chaque fois que je retourne en France … dur retour a’ la realite’ chaque fois…
    Bon courage pour la suite !

  2. maman-mais-pas-seulement

    Très bien fait ton article, on y fait un saut en juillet, quatrième fois pour moi mais avec les deux grands cette fois, on se met la pression pour qu’ils en ratent le moins possible !
    Je note le spectacle à Brodway et le téléphérique, jamais faits.

  3. lemomentM

    @Eydna Merci ! impossible de transmettre vraiment le bonheur de découvrir cette incroyable ville c’est pour cela que j’ai préféré ne pas trop m’attarder sur le texte 😉 New York il faut la rencontrée 😉

    @Matoo Merci 🙂

    @maman-mais-pas-seulement Merci j’ai du oublier plein de choses comme la bibliothèque nationale, le fameux taxi jaune à prendre la nuit, le MM’s Store sans parler de tous les buldings et de la statue de la liberté !

  4. laura

    Bonjour,
    Ton séjour semble être digne du parfait New Yorker.
    Mon ami et moi nous sommes intéressés pour aller voir un match universitaire de basket au madison mais nous ne trouvons comment réserver.
    tu as procédé comment ?
    merci d’avance pour ton retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *