Loading...

Mes voyages

Pourquoi j’ai pas aimé San Francisco ?

Totalement amoureuse de New York, tout le monde me disait qu’il ne fallait pas que je vois juste cette ville pour me faire une idée des Etats-Unis.  Ce qui est totalement vrai.
Avant mon départ, j’étais partie pour visiter un peu de la Côté Est (Boston, Washington voir même Philadelphie aussi) puis je me suis dit qu’ils valaient mieux garder mon argent et aller voir un peu la Californie.
La côte ouest des Etats Unis.
Tout le monde me vantait San Francisco, la ville la plus européenne des US. Il est d’ailleurs assez rare de trouver des personnes qui n’ont pas aimé cette ville.

golden-gate-bridge-SF

C’est aussi une des rares à peu près accessible en transports en commun et je ne voulais pas louer de voiture.

J’ai donc passé 11 jours à San Francisco.

Non, pas seulement quelques jours car quand je voyage j’aime bien m’imprégner de l’endroit où je suis comme j’ai pu le faire un mois à Brisbane en Australie.

J’aime beaucoup marcher donc San Francisco n’y a pas loupé (Mais bordel après 10 bornes les pentes à 60 degrés c’est pas possible). Plusieurs fois, j’ai pris mes baskets et je suis partie crapahuter les quartiers.

Il est vrai que cette ville comme beaucoup de villes américaines à son lot de vues et de lieux symboliques comme la rue Lombard incroyablement sinueuse, l’Alcatraz chargée d’histoire et d’émotion, le fameux Golden Gate Bridge et si on veut rentabiliser le séjour, on saute d’un de ces endroits à l’autre sans jamais voir le vrai San Francisco.

alcatraz-san-francisco

Alors peut-être que j’aurai du en rester là ?

En tout cas, voilà ce que beaucoup de touristes et sûrement d’habitants de SF ne voient pas.
C’est pas nouveau les Etats-Unis est l’endroit des extrêmes tout comme la ville exemple New York, San Francisco en est le vrai reflet.

Dans cette ville se côtoie les riches employés de la Silicon Valley avec la plus grosse population de SDF de tous les Etats-Unis.
Alors oui, avec ta belle voiture californienne cabriolet tu peux largement les éviter et pratiquement ne jamais les croiser.
Quoique certains trouvent quand même le moyen de te dire, ça met mal à l’aise tous ces SDF.

Alors imagine quand tu te ballades seule, dans les rues de la ville. Je le savais avant de venir ce qui n’était pas le cas de toutes les personnes que j’ai pu rencontrer durant mon séjour, Tenderloin est le quartier à éviter.

san-francisco-street-art

Le quartier le plus dangereux de la Baie.

Je n’y suis pas réellement allée à pied, je l’ai traversé en bus de jour et de nuit. J’ai pu juste apercevoir l’ampleur de la misère.
Tout comme il y a Chinatown, un quartier italien ou encore le quartier gay Castro, il y a le quartier des SDF à San Francisco : Tenderloin.
Mais ces SDF se déplacent, vagabondent, errent à la recherche de nourritures et d’un peu d’argent.
Parmi ces SDF beaucoup de toxicomanes (une fille de l’auberge a vu l’un d’entre eux se piquer en plein milieu de la rue) et beaucoup d’autres personnes qui mériteraient leur place en hôpital psychiatrique (ils hurlent en pleine rue, délirent, parlent en regardant le ciel…) mais la plupart des établissements ont été fermés pour faute de budget.

Alors forcément, tu ne te sens pas souvent en sécurité quand tu traverses la ville. En 11 jours, je ne suis sortie qu’une seule fois le soir loin de l’auberge du côté de Mission.
Pour la première fois depuis que j’étais aux US, les agents à l’entrée des pubs de nuit, nous disaient de profiter des vestiaires gratuits pour poser nos affaires à cause des pickpockets.
Cela n’a pas loupé une d’entre nous s’est faite voler son portable.

the-painted-ladies-sf

Ce n’est que mon avis, sûrement qu’en 11 jours je n’ai pas pu apprécier toutes les bonnes choses de San Francisco. Par contre j’ai adoré mon passage chez Google dans la Silicon Valley et l’Auberge Greentortoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *