Loading...
Marquant

Tip aux US et l’histoire de mon porte-monnaie perdu en allant aux chutes du Niagara

Bientôt deux mois que j’habite à New York plus précisément à Brooklyn et que j’apprends intensément l’anglais au quotidien dans une école de langue.
Deux mois tellement intenses à tous niveaux, que je n’ai même pas pris le temps d’écrire quelques chose à ce sujet sur ce blog mais pour ceux qui ne seraient pas au courant je me rattrape pas mal sur instagram, twitter et facebook.

Difficile de tout raconter mais je vais commencer par une petite histoire qui m’est arrivée le week-end dernier. Un bon exemple pour parler du tip tellement compliqué pour la plupart des européens, comprendre son intérêt et son effet au quotidien.
Car je croise trop souvent des français qui me disent ne rien comprendre, ne pas en laisser ou encore pire ne pas savoir qu’il fallait en laisser.

Le week-end dernier, je fais ma première escapade en dehors de New York où j’ai pu constater que les paysages de la côte Est ressemblent à s’y méprendre à nos campagnes françaises.

Destination les impressionnantes Chutes du Niagara.

Pour cela je choisis l’option Bus (environ 7h sans les escales) avec une nuit sur place.
Oui ça vaut plus que le détour, rien que pour vous rappeler que l’on est peu de choses face à la nature.

chutes-niagara-americain

Au retour le dimanche pour la dernière pause sur la route, la compagnie qui organise le tour nous arrête dans un outlet (centre commercial) à 2H30 de New York avec des réductions supplémentaires valables dans presque tous les magasins.

Sur le retour à même pas une heure de NYC, voilà que la guide nous apprend que le tip complète sa rémunération comme la plupart des personnes qui font des services en Amérique.

Alors qu’on pense avoir déjà craqué le budget en choisissant un week-end aux alentours de 400$ par personne, elle nous demande un tip d’environ 10$ par personne.

J’entends les personnes autour de moi qui marmonne avec leurs voisins.
De mon côté je m’apprête à regarder ce qu’il me reste en espèce et impossible de retrouver mon porte monnaie.

Je vide mon sac deux fois de suite, toujours rien. Mon rythme cardiaque s’accélèrent. La dernière fois que je l’ai vu et donc utilisé c’était dans les outlets après avoir déniché dans les derniers soldes une originale ceinture pour même pas le prix d’un happy meal.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Ok beaucoup trouve ma nouvelle ceinture un peu étrange. Moi je l’adore 😈

Une publication partagée par Mélanie (@melanimages) le

Dans mon porte monnaie, il y a ma carte de crédit qu’on peut utiliser ici sans taper le code.
Je vais donc voir la guide Victoria en pensant déjà aux démarches que j’allais devoir faire comme peut-être une déclaration de perte dans un poste de police américain.

Immédiatement, la guide me demande toutes les infos au sujet de mon porte-monnaie (la couleur et ce qu’il y a dedans), me demande de lui citer les magasins où je me suis arrêtée payer.

Puis elle prend son téléphone et appelle les magasins un par un.

L’autre guide hyper serein me dit de pas paniquer qu’on va le retrouver, c’est sur. Et moi je m’imagine déjà attendre ma nouvelle CB 10 jours minimum depuis la France.

Deuxième appel. Ouf ! Il est dans le magasin de la fameuse ceinture. Mes palpitations redescendent.

Comme elle y retourne les deux jours suivants pour un autre tour, elle me propose naturellement de le prendre et me donner rendez vous quand le prochain bus retourne sur New York près de Times Square afin que je récupère mon porte monnaie avec tout dedans.

Si j’écris ce billet c’est surtout pour la guide Victoria qui est une personne incroyable avec qui j’ai passé deux jours.
Elle parle 5 langues, a toujours le sourire avec une véritable patience quand on sait à quel point certains voyageurs peuvent être rageant, surtout quand on les attend plus de 10 minutes après l’heure de rendez-vous annoncée.
On sent qu’elle adore vraiment son travail. Et je pense qu’il le faut pour effectuer ce type de métier.
En France quand on voit une personne mettre autant de coeur à son travail elle est souvent à l’origine de son entreprise pour laquelle elle travaille. Victoria ce n’est pas son cas.

Donc voilà les tips ça sert aussi à ça, avoir un vrai service de qualité et plus encore.

Si vous voulez aller voir Les chutes du Niagara depuis New-York je vous conseille donc ce tour et j’espère pour vous que vous aurez la chance d’être accompagné tout comme moi par Victoria.

De mon côté,  je vais essayer de faire un peu plus attention à mes affaires parce qu’il faudrait que j’arrête de croire que je vis aux pays des bisounours même si il en a quelques ressemblances.

Je profite de ce billet pour faire appel à votre expérience ou connaissances au sujet des auberges et autres choses à faire à San Francisco, ma prochaine destination américaine en septembre !

2 comments
  1. Lili

    Je ne peux malheureusement pas t’aider sur SF 😉
    Le tip est mentionné dans tous les guides, je suis bien étonnée que certains ne soient pas au courant…
    Par contre, je l’ai déjà payé 2 fois dans les restaus à touristes où il s’est avéré être déjà inclus. du coup, ça doublait le prix de base ! :p

  2. lemomentM

    Oui pour le tip il faut faire attention parfois il est marqué sur la note automatic gratuity c’est que le tip est déjà compris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *