Loading...

Manger

Mon dîner 2 étoiles du chef Shinishi Sato au Passage 53

A peine rentrée du festival de barbecue en Camargue, magie de Paris et de mon blog le lendemain j’étais invitée à un dîner 2 étoiles par les Relais & Châteaux afin de prendre connaissance de l’offre des déjeuners sur l’herbe qui ont lieu en juin/juillet.
J’ai donc eu la chance  de découvrir la cuisine du Chef étoilé Shinishi Sato au Passage 53 pas très loin des Grands Boulevards.
Une adresse dont j’avais juste entendue parler une fois lors d’un reportage à la TV. L’endroit est des plus minimalistes : pas de déco.

Et un seul menu.
Autant dire que pour moi qui ne raffole pas voir n’aime pas les produits de la mer, j’ai du prendre sur moi et goûter à tout. J’ai donc pour la première fois mangé du homard ce qui dans l’ensemble est assez bien passé mais par contre le calamar je me suis fait violence.

Les amuses bouches dés le début du menu ont donné le départ d’un repas d’explosions de saveurs et de visuels.

Comme cette émulsion veloutée de carottes

veloute-carotte-passage-53

Qui a été suivie par une déclinaison de petits pois et amandes fraiches, je crois que ce sera un de mes plats salés préférés du menu.

Une douceur subtile et délicieuse.

veloute-pois-amande

Ensuite malgré un délicieux chou fleur crémeux, l’aspect caoutchouteux du calamar j’ai pas pu…

calamar-chou-fleur-passage-53

Par contre, la lotte cuisson nacrée avec ses fèves croquantes, asperges sauvages, sauce navet blanc, et à nouveau émulsion aux pois était parfaite

lotte-asperges-passage-53

Suivie ensuite par un Homard bleu de bretagne, carottes de saison, sauce au homard parfumé au cacao et fleurs d’acacia.
Je ne pouvais pas faire ma fine bouche devant du homard si finement cuisiné mais définitivement , je suis affirmative, je n’aime pas les produits de la mer.

homard-accacia-carottes

Enfin l’arrivée d’un peu de viande (moi qui pensait qu’elle ne me manquerait pas avant longtemps après mon week-end en Camargue), une pintade de Challans, girolles, artichauts poivrades, jus aux coquillages et palourdes, parfumé au réglisse

Les palourdes sont venues un peu gâchées mon plaisir…

pintade-girolles-passage-53

La découverte des salsifis brulés

Pigeonneau de Pornic, jus de cuisson à l’hydromel, salsifis brulé et fromage blanc au yuzu

pigeonnau-pornic-salsifi

Trois dessert parfaits avec des photos qui ne sont pas à la hauteur du tout

dessert-passage-53

Mention spéciale pour cette assiette, je ne pourrais plus la décrire mais c’était juste formidable.

pina-colada-passage-53

Comme je le disais au début ce fut vraiment une explosion de saveurs mais malheureusement le menu unique est une prise de risque et surtout pas fait pour moi.
Personnellement, on me ferait la surprise de m’emmener dans un lieu pareil, je n’aurai pas apprécié à sa juste valeur la cuisine car lorsqu’on aime pas tout et donc pour moi le poisson ça limite vite les plats qui eux sont assez petits.

De plus, assez attentive à l’ambiance et l’univers d’un lieu, la décoration minimaliste voir inexistante ne m’a pas laissé un souvenir impérissable.

Comptez de 60€ le menu pour le déjeuner à 120€ le menu degustation sans les vins sachant qu’avec j’ai lu sur des avis des additions à plus de 400€ pour deux.

A réserver à un public averti.

Passage 53
53 passage des Panoramas
75002 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *